l’Eveil de la Kundalini

20 04 2012

Voici une magnifique illustration de l’union des archétypes masculins et féminins, dans l’équilibre le plus parfait. Lors que cet équilibre est mis en place, c’est la montée de la kundalini et l’éveil. Il n’y a plus seulement l’amour humain et l’égo mais l’union divine des âmes. Cette union est sacrée, et va bien au-delà de l’amour physique. C’est la rencontre des flammes jumelles. Cela existe vraiment.

Union sacrée des archétypes masculin et féminin

La kundalini est une expérience assez extraordinaire simple et évidente à vivre. Elle se met à fonctionner toute seule sans que l’on si attende et c’est toujours une agréable et rare surprise.

La première fois que j’ai expérimenté la kundalini, c’était un 15 août en 1997, devant un prêtre, le père Tardiff qui priait avec le Saint sacrement devant une nombreuse foule de fidèles venus des quatre coins de France et d’Europe. Cela se passait dans la paroisse d’Issoudun.

A un moment, il  a dit une phrase dont j’ai oubliée le début mais dont je n’oublierai jamais la fin : « Touché par la Grâce ».

Là, alors que je ne m’y attendais pas du tout, j’ai reçue une claque magistrale sur le dessus de ma tête, au niveau de la tonsure des moines (pour vous situer l’endroit). Dans l’instant qui a suivi, j’ai senti un vent frais circuler à l’intérieur de mon dos, le long de la gouttière de la colonne vertébrale. Le vent frais est descendu à toute vitesse du haut de mon crâne, côté gauche,  jusqu’à la base de ma colonne vertébrale, puis est remontée du côté droit, tout aussi rapidement.

Complètement ahurie, j’ai regardé tout autour de moi, il n’y avait personne à moins de deux mètres, malgré la foule nombreuse des fidèles.

Nous étions en pleine canicule, aussi, je n’ai pas bien réalisée que j’avais très chaud aux mains, puis dans mes avants-bras, puis dans mes bras. J’avais l’impression d’avoir plongé les bras dans une bassine d’eau bouillante. Progressivement, j’ai levé un peu les bras, pour faire circuler un peu de fraîcheur, mais peine perdue.

Ce phénomène a bien duré jusqu’à 23h, puis j’ai progressivement retrouvé ma température naturelle. Il avait débuté à 16h. Depuis ce jour-là, tous mes flahs de voyance se sont accélérés et mon magnétisme s’est amplifié. J’ai toujours dit que mon don venait de Dieu.

La seconde fois où j’ai expérimenté la kundalini, c’était assise à côté d’une personne, un homme,  que je connaissais très peu, dans un contexte de travail, à mille lieux de toute gaudriole.

Apparemment, la force de nos magnétismes a déclenché un processus de montée de kundalini. Cette fois-ci, j’ai expérimenté un courant chaud montant en spirale de la base de ma colonne vertébrale. Il montait régulièrement, en rythme, inexorablement, jusqu’à ce que surprise de ce que je ressentais, je relève la tête et je regarde autour de moi. Rien à voir avec le vent frais de la première fois. Renseignements pris ultérieurement, il paraît que c’est l’énergie qui se travaille dans le tantrisme.

Je croyais que le tantrisme était réservé à une bande de nymphomanes se servant de ce prétexte pour se laisser aller à leur lubricité. Que nenni !

La force de l’Energie aussi bien spirituelle que magnétique, initie ce phénomène.

Je ne l’ai plus expérimenté depuis, mais j’ai énormément progressé dans mon magnétisme et mes voyances. Je ne sais pas comment reproduire cet état, mais je sais que lorsqu’on est prêt, il se déclenche tout seul.

Depuis ce temps, j’ai un très profond respect pour le Saint Sacrement. J’ai un très profond respect pour l’union du masculin et du féminin en moi, que ce soit dans l’amour ou dans l’union des archétypes masculins et féminins sacrés dans le travail énergétique. C’est cela que les magazines féminins ont occulté en mettant l’accent sur la vulgarisation de l’énergie de l’Amour et de ses techniques dérivées.

La spiritualité est aussi la capacité à comprendre et à maîtriser son énergie, dans le respect de l’autre, dans l’amour de soi et l’humilité devant les forces cosmiques et le divin en soi.

L’amour est sacré. C’est une force puissante et nourrissante, qui permet de s’épanouir et d’atteindre des états modifiés de conscience et d’éveil. Cette magnifique illustration le représente merveilleusement, c’est ce que j’ai souhaité vous faire partager : le divin sacré dans l’union des archétypes masculins et féminins.








%d blogueurs aiment cette page :