Angélique vous présente son Flyer de Magnétiseur

26 01 2017

Angélique vous présente ses services avec son nouveau Flyer de présentation, dédié au Magnétisme, à l’Astrologie et à la Géobiologie. Vous le trouverez en deux parties. D’un côté les coordonnées d’Angélique, de l’autre, les différentes techniques énergétiques proposées : Le Magnétisme, La Reconnexion, La Thérapie d’Energie Intégrée (reprogrammation cellulaire) , l’EMF Balancing Technique (l’Equilibre du champ électromagnétique) , l’Emotional Freedom Technique (La technique de libération des émotions) , Ainsi que les Formations correspondantes à ces différentes techniques.

Angélique Magnétiseur, Astrologue, Géobiologue

Angélique propose différentes techniques énergétiques

Publicités




Angélique sur le Salon des Thérapies du 27 au 30 janvier 2017

26 01 2017

2017_angelique

Retrouvez Angélique sur le Stand T88 du Salon des Thérapies à la Grande Halle de La Villette. Sur cette page, vous pouvez imprimer l’invitation gratuite ainsi que le plan  du salon. Le Stand T88 se trouve tout au fond, à côté de la salle des Thérapies.

Profitez en pour découvrir les services énergétiques et les Formations que propose Angélique. Venez recevoir La Reconnexion, Venez équilibrer votre champ électromagnétique, Venez faire de la Reprogrammation Cellulaire avec l’Energie des 9 Anges du champ énergétique humain, venez pratiquer la technique de Libération des Emotions.

invitweb-angelique

2017_angelique_stand_T88.png





Interview du Professeur Eben Alexander

16 11 2016

Pour ceux qui ne l’avaient pas encore vu, voici l’interview du Professeur Eben Alexander.

Eben Alexander est neurochirurgien. Il a vécu une EMI et a écrit « La preuve du Paradis » aux éditions Guy Trédaniel. Cet Interview réalisé par Angélique  http://www.angelique.fr, Bruno Forand de www.cafechezvous.net et de Lina H. Wiegel, a eu lieu lors du colloque sur les EMI organisé par Sonia Barkallah de S 17 productions, à Marseille en 2013.

Nous avons vécu un colloque extraordinaire et fait des rencontres fabuleuses. Depuis, Sonia Barkallah a lancé S17.TV et a changé d’orientation professionnelle.





Interview de Ruth Nahmias, Astrologue Kabaliste par Angélique

2 12 2014

2015 nous demande de poser la Tolérance

 ruth_nahmias

Ruth Nahmias et Angtélique

Ruth Nahmias et Angélique

Angélique : Ruth Nahmias, on ne vous connaît pas encore très bien en France, pourtant vous êtes déjà très couru dans le monde entier. Vous êtes Astrologue Kabbaliste. Pouvez-vous nous dire qui vous êtes ?

Ruth Nahmias : Je suis Astrologue Kabbaliste mais avant tout cela, j’ai étudié la Kabbale et je l’enseigne depuis plus de vingt ans. Un de ses dérivés est l’enseignement de l’Astrologie Kabbalistique.

Comme dans l’Astrologie, on utilise bien les planètes, le thème, tout est pareil mais c’est l’interprétation qui est différente, par rapport aux vies passées, par rapport à l’étude et aux énergies de la Kabbale.

On donne aux gens le pouvoir et l’ouverture qu’on peut changer notre destin. On peut comprendre notre âme et nos blocages, dans cette vie-là, d’une meilleure manière, d’une manière beaucoup plus positive.

Les blocages arriveront de toute façon. Ce n’est pas parce qu’on étudie la Kabbale ou qu’on fait un thème astrologique qu’on n’aura plus de blocages et qu’on n’aura plus de problèmes.

Angélique : Est-ce qu’on peut dire que la sagesse efface le karma ?

Ruth Nahmias : ça n’efface pas le karma, ça le transforme. Ça nous donne plus de pouvoir et de certitude à le surmonter. Avant d’étudier la Kabbale ou avant de connaître toutes les règles de l’art de l’astrologie kabbalistique, on est devant une montage. On se dit « oh mon Dieu c’est impossible, jamais je n’y arriverai » on tourne le dos et on repart.

Alors qu’avec l’étude et le concept de la Kabbale, on comprend qu’on a une montage devant nous mais il y a toujours un moyen de le surmonter et cela fait la différence.

Angélique : Cela veut dire qu’on a un objectif sur notre mission d’âme. C’est comme une carte routière en fait ?

Ruth Nahmias : Complètement ! On a plusieurs cartes routières.

Angélique : est-ce que c’est une carte routière avec plusieurs chemins : le bord de la falaise, l’autoroute, la départementale ?

Ruth Nahmias : On peut le décrire comme ça.

Angélique : Ou est-ce plusieurs cartes ?

Ruth Nahmias : En anglais on dit « the movies ». On a plusieurs films dans notre vie.

Angélique : donc des potentiels ?

Ruth Nahmias : Des potentiels mais on a le libre choix. On a le libre arbitre de choisir notre futur. Donc on peut choisir ce « movies », ce « chemin » ou un autre chemin.

Au début, quand on arrive dans ce monde, notre âme a choisi nos « movies » avec lesquels on va venir.

Angélique : Avant de s’incarner on va choisir nos cours ? Les cours qu’on va apprendre.

Ruth Nahmias : Complètement.

Angélique : Est-ce que c’est uniquement des cours ou aussi des expériences de vie pour s’épanouir ?

Ruth Nahmias : Ce n’est pas simplement pour s’épanouir. Ce sont des choix qu’on fait dans la vie qui vont influencer tout le cours de notre vie, si on veut être heureux. Dans tous les films qu’on a, en fait, il y aura toujours des problèmes. Parce que c’est les règles du monde, les règles du Karma. On ne peut pas tout avoir sur un plateau d’argent, sans travailler spirituellement et sans faire d’efforts.

Angélique : Quelle est votre définition du Karma ?

Ruth Nahmias : Le Karma, ce sont des obstacles qu’on a dans notre vie. Je ne dirais pas que ce sont des problèmes. Je vais les appeler des challenges, des défis qui sont mis sur notre chemin pour nous aider à être plus fort.

Angélique : Est-ce que c’est nous qui les avons choisi ou cela va être l’autre côté qui nous les donne ?

Ruth Nahmias : On choisit tout. Notre âme choisit tout avant de se réincarner dans le monde, avant de naître. Nous on choisit nos parents, notre famille, notre Karma, la manière dont on va vivre notre vie, la manière dont on va choisir aussi les choses et les obstacles.

Angélique : Alors tut ce que vous dites, c’est basé sur la Kabbale ?

Ruth Nahmias : Oui, sur la spiritualité et sur la Kabbale.

Angélique : Qu’est-ce qui vous a amené à faire de la Kabbale ?

Ruth Nahmias : Quand j’étais très jeune, je me posais toujours des questions. Je n’ai jamais eu de vraies réponses. J’ai toujours voulu savoir ce qui se passait dans le monde parce qu’il y avait des choses beaucoup plus profondes que le monde physique visible, que le plaisir physique ou les manifestations physiques. Je savais qu’il y avait des choses beaucoup plus profondes mais jamais personne n’a su me donner les réponses que je voulais.

Je suis née et j’ai grandi au Maroc. Je suis d’origine italienne. Quand j’ai quitté le Maroc vers 19-20 ans, je suis allée en France.

J’y ai rencontré un des enseignants de la Kabbale qui était venue à Paris, enseigner pour la première fois, il y a environ vingt ans. Quand je l’ai entendu parler, je savais que j’allais avoir les réponses que je voulais. Cela ne m’a pas déçue et vingt ans après, j’y suis toujours.

Angélique : A partir de là, vous avez plongé dans une étude théologique ? Spirituelle ? Quelle est la différence.

Ruth Nahmias : Spirituelle. La théologie s’apparente plus à la religion. Là c’est vraiment spirituel. Je n’ai pas étudié la religion.

Angélique : Qu’est-ce que la Kabbale ?

Ruth Nahmias : La Kabbale vient du Judaïsme mais on a une fausse image de la Kabbale car elle est ouverte sur toutes les religions. Dans nos centres à travers le monde, on a des musulmans, des gens de l’Islam, des gens du judaïsme, des chrétiens, du bouddhisme, toutes les religions du monde. La Kabbale enveloppe tout cela.

On ne pousse pas les gens, on ne les force pas à croire ou à pratiquer notre religion. Chacun pratique son chemin.

Angélique : Vous pensez que la Kabbale est une religion ?

Ruth Nahmias :  Non, c’est une voie de sagesse et de spiritualité qui englobe tout.

Angélique : C’est comme le bouddhisme ?

Ruth Nahmias : La racine, c’est la Kabbale. C’est une voie de sagesse.

Angélique : Il paraît que la Kabbale vient de l’Astrologie.

Ruth Nahmias :  Non. L’Astrologie fait partie de la Kabbale. L’Astrologie n’est pas la source de la Kabbale. La Kabbale est la source de l’Astrologie. L’étude de l’Astrologie et des Astres remonte depuis la création du monde, aux débuts des temps.

Les rois ont de tout temps étudiés l’Astrologie. Les grands maîtres, les grands rois avaient toujours leur astrologue personnel pour étudier les dates favorables pour faire les guerres, les gagner, les finir.

L’Astrologie fait partie de la création du monde.

Angélique : Quand vous dites que l’Astrologie permet de voir dans les vies passées, quels moyens utilisez-vous ? Je vais rentrer un peu dans la technique. Vous utilisez le nœud Nord ? Le nœud Sud ?

Ruth Nahmias : Oui, les deux. Je regarde le nœud Nord et le Nœud Sud, ainsi que la planète Pluton. Par rapport à l’Astrologie Kabbalistique, Pluton représente l’âme de la personne. C’est la planète la plus petite du système solaire, donc la plus connectée à la lumière. Je regarde aussi d’autres connections de planètes entre elles.

Angélique : Est-ce que vous regardez aussi le passage des Lunes noires, ces points fictifs lunaires ? Parce qu’elles représentent l’inconscient.

Ruth Nahmias : Non, je n’utilise pas du tout les Lunes noires. Dans le système Kabbalistique, il n’y a pas de Lune noire.

Angélique : Est-ce que vous enseignez ?

Ruth Nahmias : J’enseigne la Kabbale et je donne des conférences d’Astrologie.

Email : astrologylondon@kabbalah.com

Angélique : Vous nous avez alléché en nous disant qu’en 2015 il y avait des défis et des challenges. Avant votre prochaine conférence sur le sujet, pouvez-vous déjà nous livrer quelques informations sur l’ambiance de l’année 2015 ?

Ruth Nahmias : En 2015, d’un côté il y aura le même processus de ces 4 dernières années qui va continuer. Vous êtes Astrologue, vous savez que Pluton est en Capricorne. C’est ce qui crée tout ce chamboulement dans le monde. La planète Uranus est en Bélier et Neptune est en Poisson. Ces trois planètes lentes ont formé des carrés (aspect de tension en Astrologie). Le 7ème et dernier carré entre Uranus et Pluton a lieu en 2015.

Pluton c’est l’âme mais c’est aussi une transformation profonde qui va à la racine et qui change. Dans l’Astrologie Kabbalistique, Pluton ne permettra pas à quelqu’un de déclencher un nouveau niveau s’il n’a pas fini son ancien niveau.

La planète Pluton vient, détruit l’ancien et reconstruit sur les ruines de l’ancien.

Uranus est le changement. Il se trouve en Bélier. Cela influe sur la guerre. Il représente le désir féroce de prendre le leadership et d’exprimer ses émotions.

Angélique : Comme des deux sont en mauvais aspect et que ce sont des planètes lentes, on les retrouve chacun dans nos thèmes. Donc cela nous pousse à des défis, dans les maisons et des domaines précis.

Ruth Nahmias : Oui, tout dépend de la maison et donc des domaines concernés. Il y a des significations très profondes.

Angélique : En ce moment, tout le monde est soumis à des changements depuis ?

Ruth Nahmias : Ces quatre dernières années. Même plus, cela a commencé en 2008 depuis l’entrée de Pluton en Capricorne puis, en 2011, l’entrée de Uranus en Bélier. Après c’était un effet déclencheur, un effet domino. C’est ce qu’on voit. Tous les systèmes hiérarchiques, patriarcals ont été détruits.

Angélique : Il y a plusieurs définitions pour le même symbole astrologique. Pluton représente aussi les Pays Arabes.

Ruth Nahmias : Non. Pluton atteint les Pays Arabes en premier car ils sont plus sensibles à ce changement là, au système patriarcal. Ces pays Arabes n’ont pas été les seuls à être atteints. La Russie traverse des troubles importants. Les Etats Unis, la Chine et Hong Kong. Tous ces pays là sont en train de passer sous l’influence de Pluton. C’est une planète qui est très lente. Elle reste environ 14 ans dans un signe, soit 280 années pour faire le tour du zodiaque. A chaque fois qu’il passe, il prend son temps, détruit et reconstruit. Il a atteint les Pays Arabes en premier car ils devaient revoir leurs structures archaïques. Mais tous les pays du monde vont être atteints.

Angélique : Pluton est en Capricorne. Le Capricorne est aussi le symbole de la terre.

Ruth Nahmias : Le Capricorne représente aussi la structure.

Angélique : Donc cet aspect casse les structures et les fausses croyances ?

Ruth Nahmias : Cela casse le système patriarcal avec le contrôle d’une personne.

Angélique : Alors est-ce que cela nous oblige à travailler tous ensemble ?

Ruth Nahmias : Cela nous oblige à nous poser des questions, déjà ! De comprendre ce qui se passe, de travailler tous ensemble mais pas dans le « peace and love, on va tous méditer ensemble ». Pas dans ce sens-là. Mais d’être plus en unité et de se respecter mutuellement.

C’est d’ailleurs le sujet de ma conférence de mercredi : la tolérance. Cela nous force, en fait, à vraiment comprendre et à voir la tolérance.

Angélique : Sur l’année 2015, il y a beaucoup de contradictions en Astrologie. Finalement, quelles sont les portes de sortie ? Il n’y en a pas beaucoup mais il y a quand même des trigones (bons aspects).

Ruth Nahmias : Je dirais que l’une des portes de sortie est Jupiter en Lion. Jupiter est la plus grande planète du système solaire. Le Lion c’est le Soleil, un des plus grands signe du système solaire. Je dirais que Jupiter en Lion c’est une porte d’ouverture que le ciel nous a donné depuis juillet 2014 jusqu’en août 2015. Avec cette énergie-là, on peut éventuellement aller de l’avant, parce que c’est un signe de feu. Jupiter représente une infinité de bénédictions et d’opportunités. C’est vraiment une chance qu’on a avec cette ouverture dans l’Univers, dans le cosmos.

Angélique : Jupiter en Lion est en bon aspect avec Uranus en Bélier.

Ruth Nahmias : Complètement. Cela nous donne une chance de manifester nos rêves et nos actions.

Angélique : et Saturne va aussi passer en Sagittaire et faire un joli triangle avec Uranus et Jupiter. Donc l’action positive va être favorisée.

Ruth Nahmias : C’est comme si c’était une ouverture dans le temps. On a quelques mois pour finir ce qu’on a commencé, pour faire ce qu’on a envie de faire ou ce qu’on a rêvé de faire. Donc on peut vraiment atteindre des niveaux, pendant ces quelques mois-là, qu’on n’aurait jamais pu atteindre sans cette opportunité.

Angélique : Cela veut dire qu’il faut retrousser ses manches et croire en ses rêves ?

Ruth Nahmias : Et aller travailler !

Angélique : Mais on ne peut pas faire cela tout seul puisque justement il faut une unité, sans être peace and love. Alors comment on fait ?

Ruth Nahmias : Mais on a l’opportunité de la faire, avec la conscience. Le secret c’est la conscience. C’est ce qu’on explique dans la Kabbale. Si on a la conscience positive, pas dans le système peace and love, je m’assois, je médite. Je ne dis pas que ce n’est pas bien. Mais il faut aussi être dans l’action.

L’action, cela veut dire changer. Cela veut dire se transformer nous-même.

Angélique : Par exemple, des gens qui étaient passifs dans leur vie, peuvent s’engager peut-être pour un mouvement plus citoyen, dans la préservation de l’environnement ?

Ruth Nahmias : Je vais rectifier. Avant de s’engager dans un mouvement comme celui-ci, il faut se changer soi-même. C’est mon intention lorsque je parle de tolérance et de Jupiter en Lion, c’est vraiment une opportunité de se changer.

Si quelqu’un est en colère, négatif, qu’il n’aide pas les autres, nous pouvons toujours avoir des moments comme cela dans notre vie, c’est le moment de changer en plus positif, de se pousser, de se forcer à aider les autres. A sortir de la zone de confort.

Angélique : En fait, il faut aller vers l’autre, tendre la main, dépasser ses peurs ?

Ruth Nahmias : Dépasser ses peurs, son égoïsme et son désir de recevoir pour soi-même. C’est comme cela qu’on apprend dans la Kabbale.

C’est le désir de recevoir l’énergie pour partager, l’énergie de recevoir pour la garder.

Angélique : On ne peut plus thésauriser, garder pour soi.

Ruth Nahmias : Si on veut de l’aide de l’Univers, on doit nous donner de l’aide. Mon maître spirituel Keren Berg dit « tu veux de l’amour, et bien partage l’amour. Tu veux de l’affection, partage de l’affection. Tu veux du succès, partages le succès ».

Ce qu’on veut, il faut d’abord l’initier et le partager, et après l’Univers nous le redonnera.

Angélique : Quand on se retrouve dans des situations de conflits familiaux, des histoires de successions, des conflits amoureux, qu’est-ce que vous pouvez leur dire ?

Ruth Nahmias : Chaque cas est différent. Il faut trouver le juste milieu. Par exemple si c’est des conflits d’argent il faut trouver le juste milieu. Cela ne veut pas dire que la personne ne doit pas défendre ses intérêts. Il faut trouver une solution et que chacun fasse la moitié du chemin.

Angélique : On est à un changement des temps. Chaque pays doit se restructurer pour amener une plus grande unité au sein de chaque pays, d’autant plus que le climat prend le dessus.

Ruth Nahmias : Le climat est le reflet de la conscience humaine. Malheureusement, celle-ci devient de plus en plus négative et égoïste.

Angélique : Pourtant on assiste à des mouvements d’ouverture. Je pense par exemple au mouvement colibri dont une des figures est le paysan philosophe Pierre Rabhi.

Ruth Nahmias : Si le monde agit comme cela, il sera complètement différent.

Angélique : Quel est le conseil pour passer 2015 ?

Ruth Nahmias : Je dirais avoir plus de tolérance envers l’autre. C’est le mot clé de cette année 2015.

Angélique : Quels sont vos projets ?

Ruth Nahmias : Je donne des conférences d’Astrologie un peu partout. Je vais bientôt en Russie, en Pologne et en Italie. Je rencontre des gens tous les jours pour faire des thèmes Astrologiques Kabbalistiques. Je consulte individuellement. Je consulte aussi par Skype. J’habite à Londres avec mon mari et mes deux enfants.

Angélique : Il y a-t-il un mot particulier que vous souhaiteriez transmettre à ceux qui lisent cette interview ?

Ruth Nahmias :   Cela va être un peu utopique mais je vais l’expliquer. Les cinq sens sont illusion. Ce qu’on voit dans le monde est illusion. C’est vrai qu’il y a de la souffrance. C’est vrai qu’on a des problèmes et des obstacles mais au-delà de tout cela, il y a aussi la lumière. La lumière divine, Dieu, des bénédictions. Si on fait grandir notre connexion personnelle avec la lumière, on a l’espoir de surmonter tout cela.

Quand je parle d’illusion, je ne dis pas que les choses ne sont pas réelles. Elles sont là physiquement mais il y a aussi cette lumière qui est au-delà, qui est au-dessus de tout cela.

Avec la certitude et une conscience beaucoup plus positive, on peut changer le monde. Chaque être humain dans le monde est responsable.

Angélique : En se reliant à soi-même, après avoir travaillé sur soi en développement personnel, on fait une connexion avec la lumière ?

Ruth Nahmias : Même avant, mais en le faisant, la connexion sera plus grande. La lumière existe dans le monde. Les bénédictions existent dans le monde. Malheureusement, il y a des interférences, d’où les blocages et le chaos dans le monde.

C’est un mauvais moment à passer, en fait. C’est comme si le monde entier était dans un bateau, et il y a la tempête. On est obligé d’attendre que la tempête cesse pour avoir la sérénité.

Cette tempête nous amène à nous poser des questions, à faire des prises de conscience, à être plus en unité les uns avec les autres, à accepter les différences, et à avoir la tolérance.

Angélique : Merci Ruth Nahmias de nous avoir accordé tout ce temps.

Ruth Nahmias : C’était un plaisir. Merci à vous.

Coordonnées Ruth Nahmias Astrologue Kabbalistique :

Email : astrologylondon@kabbalah.com

Bureau à Londres : 020 7499 4974





Orbs, une journée Particule….ière !

19 11 2014
Maxence Layet organisateur du Congrès Orbs

Maxence Layet organisateur du Congrès Orbs

Récemment, un ami m’a écrit ceci :

« Coucou toi, en fait je relisais ton Fb. J’adore, c’est comme lire un journal très bien écrit. Comme une petite bulle de poésie, une parenthèse ouverte et où l’on attend inexorablement la fin, tout en espérant qu’elle ne vienne au final jamais »…

Je reprends donc ma plume pour vous parler du congrès d’Orbs. Une journée particulière.

Après avoir joué les prolongations avec ma voiture de location, j’ai bien pensé à me faire prêter un GPS cette fois-ci. Le mien était intégré dans ma voiture, en réparations.

Au passage, je remercie le chauffard qui m’a fait un refus de priorité. Grâce à lui, j’ai du amener ma voiture au garage et cela a permis de voir un défaut de colle au niveau du moteur. Cela a aussi permis de réparer le pare choc déjà abîmé.

Bref, je ne remercierai jamais assez la personne qui a fait office de GPS par téléphone la semaine dernière. Mais revenons au congrès d’ Orbs.

J’ai vogué, à la nuit tombée vers Orléans, fait les repérages nécessaires pour trouver le centre de conférences pour atterrir, totalement vannée, dans ma chambre d’hôtel.

Ce matin, je suis arrivée avec mon petit quart d’heure de retard habituel, pour me rendre compte avec bonheur que ladite heure avait été prévue pour des gens comme moi. Cela m’a redonné le sourire. Le temps de m’installer et je suis allée faire un petit tour auprès des exposants.

L’ambiance était décontracté, sereine et professionnelle.

Je me suis avancée vers un stand où l’exposant expliquait à son consultant son niveau d’énergie, tout en interprétant ce que lui disait son logiciel informatique. Plusieurs personnes écoutaient attentivement.

Je voulais vérifier si c’était un logiciel pour mesurer les couleurs de l’aura et je lui demandé quel logiciel il utilisait. Je me suis fait rembarrer dans les grandes largeurs parce que je l’ai interrompu. Je n’y suis plus retournée. Comment faire confiance à un intervenant qui n’est pas dans le cœur mais dans un protocole ?

Il faut une harmonie entre les deux. Je me suis dit que son logiciel était un joli jouet pour scientifique amateur. Puis je me suis reprise en pensant que l’intervenant était lui aussi sur le chemin, à sa façon.

J’ai pris place dans l’amphithéâtre presque déjà complet. J’ai choisi une place, au hasard, entre un homme taciturne et coincé et un homme charmant qui s’est décalé de 4 sièges d’un coup. J’ai tenté de plaisanter avec mon voisin qui n’avait pas l’air marrant du tout. Il a encore moins apprécié lorsque Maxence Layet, l’organisateur du congrès d’Orbs, a demandé que tout le monde se tienne la main quelques minutes. C’était pourtant une bonne idée. Je me suis fugacement rappelée les rondes à la maternelle, à l’époque où les gens se parlaient !

L’amphi était superbe, à taille humaine, avec une belle acoustique mais les places étaient toutes petites. J’ai accueilli chaque pause avec un soupir de soulagement.

J’avoue que j’ai eu un peu peur au début, entre l’énervement de l’exposant, mon voisin grognon et le manque de place.

En fait, tout était très bien organisé, très bien pensé et fluide. Je salue la performance et la simplicité des Co créateurs de ce salon.

Les intervenants choisis nous ont dispensé un tout petit aperçu de leurs immenses connaissances, avec beaucoup d’humilité et d’humour.

Piksha photographie

Piksha photographie

Le bal s’est ouvert avec Guy Thieux qui nous a parlé du « Monde du dessous ».

Avec discrétion et pédagogie, il nous a entraîné dans les méandres des sous sols de notre planète, nous expliquant les influences des courants telluriques, les champs électromagnétiques, l’air et sa densité, la lumière et sa densité, les ions négatifs, les qualités de roches et des cavernes ainsi que la vie dans ces endroits.

J’ai vaguement retenu que la lumière comprimée devient de l’électricité. Qu’elle se polarise.

Il nous a aussi parlé du phénomène CJJ au sujet de l’Himalaya. Lorsque la lune et le soleil sont en alignement, il y a une montée de la totalité de l’Himalaya, d’environ 50 cm.

J’adore la citation de sa conclusion : « Visite l’intérieur de la Terre et tu trouveras la pierre cachée de la vraie médecine ».

Ce vieux monsieur est géophysicien. Son sens pédagogique, il le doit à ses 10 ans d’enseignements à l’école d’agrobioculture de Beaujeu et à l’école polytechnique de Madrid, en agronomie supérieure. Pendant 33 ans, il a interprété les mesures physiques du champ magnétique terrestre.

Sans aucunes fioritures que ses explications simples, ils nous a doucement amené dans cette découverte des propriétés terrestres et des conséquences sur le comportement des hommes de l’époque.

Piksha photographie

Piksha photographie

Cédric Mannu est venu nous parler de « la science des champs de cohérence », portée, couleurs et incidences. C’est-à-dire les conséquences et bienfaits d’une méthode géométrique « non cartésienne », décrivant le réel dans toutes ses dimensions….. Comprennes qui pourra ! Un matheux peut-être !

Docteur en épistémologie (ou philosophie) des sciences, Cédric Mannu nous est présenté comme étant un poète, président de la Fondation Ark’All et du Centre International de Recherches Antoine Béchamp.

J’avoue que je n’ai rien compris mais je n’ai pas été la seule dans ce cas. Je pense que Maxence fera un article éclairant sur le sujet dans sa revue Orbs.

J’ai été médusée, oui, c’est le mot, par sa représentation de la Vierge, dans le système Dozulé (lié aux apparitions mariales) ou encore la forme reliant Terre et Ciel. J’ai bien aimé sa représentation modélisée de la « Guérison de toutes les maladies ». Elle est très parlante.

Je passerai rapidement sur ses définitions de l’Amour dont il donne la lettre hébraïque avec une explication sémantique : L’amour est le 1 vivant et le 2 vivant simultanément. Il fait référence à Dujols, Grasset d’Orcet, Eiffel et Canseliet …

Il parle d’Amour chevaleresque, de l’Amour platonique, allégorique. Il parle de la religion d’Amour et d’initiation Antiques. Enfin il parle de chevalerie du brouillard. C’est là qu’il m’a à nouveau perdu !

orbs_congres 524Ensuite, Cédric Mannu a abordé de manière ébouriffante et totalement hermétique à ma compréhension les rapports entre local et global. Il s’interroge et se demande comment l’homme construit son « local » avec des mots ? Il parle de poésie, de la langue des oiseaux et de kabale…. Je suis toujours larguée mais j’ai pris en photo les écrans, ce qui me permet de vous en toucher deux mots !

Ensuite il aborde des notions inconnues dont je n’ai même pas compris le sens : les décalaires et la fuite des repères… pour finir par une représentation de la perspective inverse.

C’est très joli mais je me demande bien à quoi cela sert !

Il parle de modulaire. Je ne sais pas ce que c’est mais grâce à ma photo de son powerpoint, je sais qu’il se construit généralement par la recherche de 3 nombres dans un ensemble, une intention, une loi de récurrence.

orbs_congres 527Il complète avec la notion d’information et d’ondes, notions de physique quantique.

Et c’est là que je reste dubitative devant sa représentation des apparitions de la Vierge, modélisées ; de la relation entre la sphère et le cube. Je me demande d’ailleurs ce que cela faisait là !

J’ai retenue, toujours grâce à mes petites photos de l’écran, qu’il parle d’une nouvelle géométrie :

« Dans toute l’expérience des sens, l’apparence donnée est continue, orbs_congres 529mais la réalité est discontinue ».

Il finit par donner la référence du livre de D’Arcy Thompson « Forme et croissance ».

Ce livre est écrit par un naturaliste écossais qui fut aussi mathématicien et traducteur d’Aristote, il mêle science, littérature et dessins. D’après lui on passe d’une espèce à une autre par une simple déformation de l’espace. (source Babelio).

Vient le temps bienvenu de la pause. Je déplie ma petite taille avec un soupir. Mon autre voisin se présente avec gentillesse. C’est un ami de longue date de Maxence, il s’occupe du management de la créativité. Encore un domaine inconnu. A moins que ce ne soient les mots employés, trop américains. C’est sûrement une manière simple avec du bon sens pour s’ouvrir à sa créativité. Pourquoi mais pourquoi tous ces mots ronflants d’importance. Restons simple !

carte de visite

Piksha Photographie

D’ailleurs, le geste automatique de mon interlocuteur, c’est de me tendre sa carte de visite. Cela ne se refuse pas une carte de visite. Mais qu’est-ce que je vais en faire ? L’attacher avec un trombone dans le petit tas du congrès pour le ranger ensuite dans le tiroir et le jeter lorsque je ferai du rangement ? Rappeler ladite personne pour aller boire un café ? Parler de créativité ? Parler d’Amour ? M’en faire un ami ? Woaow …. Faire comme tout le monde avec une petite pièce de métal dont on ne sait pas à quoi elle sert et la poser dans une coupelle dans l’entrée, comme en parle si bien Gad Elmaleh ?

J’ai pris la carte … je verrai bien !

Plus tard dans la journée, je le verrai parler avec d’autres jeunes femmes. Je n’oserai plus revenir vers lui. D’ailleurs, je lui fais un sourire de loin. Trop compliqué, pas dans mes objectifs professionnels, pas dans mes amis, pas d’ambiguïté ! Dommage, il avait l’air sympa, je m’en serai bien fait un copain. On verra sur un autre salon !

Soudain Mathieu me saute au cou pour me faire la bise. Ah tiens, le Mathieu de Bob vous dit toute la vérité ! C’est lui qui m’a coaché quand je suis passée sur Ado FM. Je l’avais raccompagné dans ma voiture. Quel bosseur ! Il est venu tout exprès de Paris, s’assurer de distribuer les flyers de l’émission. Je me suis proposé de ramener le poster de l’émission, après le congrès. Son travail fait, il s’en va avec sa bonne humeur et son air pressé. Je ne le connais pas beaucoup mais je l’adore. Il est vraiment super ce garçon ! Un soupçon de sympathie et hop la vie redevient jolie.

audio_o_vitality

Piksha Photographie

Retour dans l’amphithéâtre pour écouter Pier Rubesa. Ecouter, c’est le maitre mot de son intervention. Il est à l’origine de l’application Audio O Vitality. Il a mis au point des programmes de sons qui utilisent les vibrations naturelles de la lumière, des molécules aromatiques, des formes géométriques et d’autres phénomènes vibratoires cycliques, rendues sous leur forme audible.

Pier Rubesa

Piksha Photographie

(confère son prospectus). Pier Rubesa a fait des recherches sur la résonnance sur le corps humain, la psycho acoustique.

Il nous a fait entendre les couleurs des 6 premiers chakras, créant une résonnance dans notre corps. Dès que la musique correspondant à la couleur rouge et donc au chakra racine, a résonnée, mon corps a commencé à vibrer. A la fin de notre expérience sonore, j’avais la sensation d’une dent qui pousse, au niveau du chakra du 3ème œil. La pression était puissante. Elle a mis environ une demi-heure avant de s’estomper. A la toute fin de la journée, il nous a fait écouter le son correspondant au chakra de la couronne. A nouveau, j’ai ressenti une forte pression sur mon front et en même temps, une immense ouverture au niveau du chakra du cœur. C’était intense.

J’ai effectivement remarqué, depuis quelques mois, la force du son sur le corps. J’ai d’ailleurs remarqué cela avec un bol chantant en cristal recomposé qui vibre sur la note sol dièse, la même note que celle émise par le soleil. J’ai d’ailleurs remis cela récemment, avec un bol en cristal recomposé mélangé à du quartz rose (agissant sur le cœur) vibrant sur la note Fa, activant ainsi le chakra du cœur.

Nouredinne Yahya-Bey

Piksha Photographie

Après cet intermède musical dynamisant, Nouredine Yahya-Bey est monté sur scène nous parler des « codes secrets de Jésus ». Physicien, il est spécialisé en théorie du signal et de l’information. Il est enseignant chercheur à l’université François Rabelais de Tours. Il a d’ailleurs écrit un livre sur le sujet.

Il est parti d’une réflexion sur la manière de reconstituer ce qui est absent. Si on part sur le principe qu’un objet quantique peut-être « à plusieurs endroits en même temps », si l’un disparaît, l’autre reste. Mais cet autre n’apparaît pas. Il ne peut pas tester son hypothèse sur une personne vivante en la supprimant pour savoir où se trouve son autre identique, nous a-t-il dit en plaisantant… et on comprend sa frustration en tant que chercheur.

orbs_congres 542Il a alors eu l’idée de se dire que Jésus, en tant que prophète, a ressuscité les morts. Jésus a donc reconstitué la partie manquante.

Suivant son idée, il est allé prendre les miracles dans le Nouveau Testament : la transfiguration, la résurrection de la fille de Jaïros, le jeune homme de Nain, ainsi que dans l’Ancien Testament, Elie et Elisée…. Et il a modélisé une équation pour chaque miracle. Génial non ?

Il en a tiré une équation. Il fallait le faire quand même !

Mais il ne s’est pas arrêté là.

Dans son orbs_congres 541algorithme, il a observé qu’il n’y a aucun nombre entier mais uniquement des termes des suites de Fibonnacci. Il a vu que le Nombre d’Or donne un intervalle clé.

Du coup, il a mis en pratique ses observations sur la résurrection de Lazare et il a retrouvé le nombre d’or.

Il sait que tout observation possède deux parties : la partie mesurable, accessible et la partie cachée ou invisible. D’après Nouredinne Yahya-Bey, il est possible, au moyen des codes, de reconstituer la partie cachée.

orbs_congres 547En appliquant ses codes, il a dépassé la limite de Heisenberg. Ne me demandez pas ce que c’est, je ne saurai pas vous redonner son explication. Il a atteint une fréquence pure, d’après ce que j’ai compris.

Il est allé au-delà de la limite de Cramer-Rao. Je le sais car j’ai pris en photo l’écran de ses schémas.

Ensuite, il a eu une démarche tout aussi géniale. Il a utilisé une calculette de collégien pour faire ses tests de reconstitution de la partie manquante.

Il s’est rendu compte que cette calculette était plus puissante que les calculs d’un ordinateur performant. Et là, mes amis, il a réussi à reconstituer la partie détruite.

Et il ne s’en est vanté à personne. Il a juste parlé de ses codes.

orbs_congres 549Il a donc appliqué son système à l’imagerie médicale. Il en est ressorti l’apparition de lésions, invisibles avec les appareils du moment. Voilà de quoi faire de la prévention et de prendre les problèmes au démarrage, pour peu qu’on insère ses codes dans les paramètres des imageries médicales.

Il s’agit donc de médecine quantique. Celle-ci détecte aussitôt les attaques pathologiques. Il peut ainsi donner une ré-information fréquentielle.

Lors de la pause suivante, je suis allée discuter avec Nouredinne Yahya-Bey. En dehors de lui proposer de passer dans mon émission Etincelles, je lui ai demandé si cela pouvait expliquer les miracles devant le Saint Sacrement. Il a eu l’air très intéressé en me disant que c’était possible, étant donné que la fréquence est pure en utilisant le code des miracles de Jésus. Donc, si on est devant une autre fréquence de Jésus, cela reconstitue la partie manquante. Cela me paraissait évident.

Certes c’est peu romantique mais c’est drôlement efficace.

Il n’en a d’ailleurs jamais discuté avec un prêtre. Je lui ai conseillé de rencontrer celui de l’Eglise St Nicolas des Champs. C’est dans cette église qu’ont lieues les prières de guérison tous les jeudi à 17h30. C’est à Paris, à côté des Arts et Métiers. C’est là que les gens qui nous écoutaient sont restés scotchés et m’ont couru derrière pour avoir l’adresse de ladite église.

A la pause déjeuner, je me suis retrouvée à la même table qu’une dame qui cherchait des réponses à ses questions et, évidemment, je lui ai fait une mini consultation de voyance. On ne se refait pas !

Alexis ChampionDe retour dans l’amphithéâtre, Alexis Champion nous a fait une démonstration de remote viewing, encore appelée vision à distance. Docteur en informatique, il est spécialisé en intelligence artificielle. Il s’est investi dans l’étude scientifique des phénomènes intuitifs au sein de l’Institut Métapsychique international. Il est le fondateur d’Iris consulting.

Alexis Champion nous explique que l’intuition correspond à de la connaissance non raisonnée, que c’est juste une perception juste (c’est normal qu’il y ait deux fois le mot juste), que c’est une capacité naturelle, que c’est un processus physiologique et cognitif. Plus on pratique l’intuition, plus inconsciemment, elle se développe. L’intuition est aussi reproductible. Elle s’apprend donc et elle se développe. L’intuition fonctionne par le mouvement, d’après une étude scientifique. Il paraît que marcher développe la créativité…. Mais, d’après moi, la créativité n’est pas forcément l’intuition !

Pour lui, il y a trois étapes. En tout premier lieux, on définit une cible, ensuite on perçoit intuitivement les choses, enfin on analyse objectivement ce qui est perçu. Tout cela me paraît bien mental. J’ai l’impression qu’on est en maitrise du réel. Or, pour moi, l’intuition s’apparente à la médiumnité. Je reçois une information en channeling. Souvent même, cela ne passe pas du tout par la réflexion ou le processus de penser. J’agis !

J’en donne pour exemple deux choses étranges que j’ai vécues il y a quelques jours à peine. J’étais à Aix-Les-Bains à l’occasion du Forum Terre du Ciel. J’arrive dans la salle du petit déjeuner, à l’hôtel. Il y avait beaucoup de monde. Je m’installe à une table de libre, à côté d’un passage un peu plus large que les autres. Pourtant, mon premier réflexe a été de tirer la table de 10 cm supplémentaires sur le côté. Je me suis dit en moi-même que je chipotais. Dix minutes plus tard, un homme est passé entre les tables en fauteuil roulant. Il avait tout juste la place de passer.

Toujours le même jour, j’avais pris un collant de rechange, au cas où et je l’avais fourré dans mon sac. C’est quelque chose que je ne fais jamais mais ce matin-là, je l’ai fait en me disant que j’allais encore m’encombrer pour rien.

Je quitte la salle du petit déjeuner et je décide de prendre le raccourci en passant par la passerelle qui mène au casino. La pluie avait laissé un mince filet d’eau. Je regarde la vue magnifique, m’arrête pour prendre une photo. Je reprends ma marche et soudain, me retrouve le cerveau au sol avec une douleur aux genoux. Mes pieds avaient glissés et j’étais tombée sur mon genou, en filant mon collant. Je suis allée en boitillant au casino, pour mettre de la glace sur mon genou et bien sûr, mettre mon collant de rechange. J’ai ressenti une bouffée de gratitude pour ma prévoyance non calculée.

Mais revenons à Alexis Champion. Il nous a fait faire une expérience de remote viewing, en partant sur l’aspect sensoriel, sur la spacialisation avec le toucher, sur le concept avec la compréhension des concepts, sur la notion du temps et enfin, sur la symbolique artificielle.

Tiens, il parle de temps, c’est donc différent de la voyance, puisqu’en voyance il n’y a pas de temps. Il s’agit donc d’une perception du moment présent. Intéressant, je suis impatiente de commencer l’expérience.

Alexis Champion nous prévient de ne pas nous juger nul si on n’obtient pas le résultat souhaité, ou de ne pas nous juger génial si on arrive. Mais comment rester en dehors de tout jugement ? Confiante en mes « supers pouvoirs », je me prépare à l’expérience.

Il nous a guidé en nous faisant faire une visualisation créatrice. Alors là, je suis partie de suite. J’ai eu des images, du son, une vraie expérience à la Steven Spielberg !

J’ai vu un mas provençal, un soleil très haut dans un ciel bleu, entre deux cyprès hauts, dans son jardin, le tout, non loin d’un champ de lavande. Je l’aurais situé dans la Drôme provençale, près d’une rivière.

La seconde image, c’était une bâtisse ressemblant à une ferme doublée d’une écurie. Le tout possédait de belles pierres, légèrement moussues sur la base. A côté se trouvait une grosse porte en bois massif, menant aux écuries. Il y avait des chevaux, des ballots de foin. Rien que de l’écrire, j’en ai encore l’odeur dans le nez. Le sol était recouvert de gravillons gris, avec quelques flaques d’eau.

Au final, quelle déception. Lorsqu’il nous a montré la photo. Il s’agissait d’un grand barrage beige aux Etats Unis.

Certes, j’avais eu la sensation de biscuit sablé lorsqu’il nous l’avait fait manger virtuellement mais je n’ai rien vu de cette photo.

Alors je me suis dit, tout simplement, qu’en me calant sur le son de sa voix, je m’étais projetée dans son futur. Renseignements pris auprès de l’intéressé, il ne connaissait aucun des deux endroits. Je suis pourtant sûre que j’ai vu son futur.

Ce qui m’a fait sourire, c’est l’air suffisant de mes voisins, affirmant d’un air supérieur qu’ils avaient vu de petites choses. Je n’ai pas peur de dire que je n’ai rien vu de cette photo. Ce n’est pas pour autant que je me sens inférieure. Mon expérience de Médium m’a déjà prouvé que je voyais juste. Je pense qu’il est important d’être authentique, de dire lorsqu’on voit et lorsqu’on ne voit pas. De plus, chaque Médium perçoit différemment, même s’il arrive au même résultat. Cela m’a rappelé d’avoir de l’humilité. On est tous perfectibles.

Amrani El Aziz

Piksha Photographie

Nous avons ensuite eu le plaisir d’entendre la conférence d’Aziz El Amrani. Docteur en médecine, il est spécialisé en endocrinologie. Il a beaucoup de titres et de diplômes. Sa culture est impressionnante. J’ai juste eu peur lorsqu’il s’est mis à nous parler de l’ovule et qu’il a largement insisté dessus. Mais avec tout son talent et sa culture, il nous a ouvert les portes de son savoir. Il a fait des résumés osés en reliant, la matière, la matrice et la spiritualité, le tout saupoudré d’un humour irrésistible. Je suis largement d’accord avec ses affirmations.

D’après Aziz El Amrani, nous sommes en train de traverser un passage difficile entre une conscience archaïque lourde vers une conscience évolutive qui est en train de s’activer sur un autre modèle. Il s’agit d’un changement de paradigme. Pour infos, un paradigme est un ensemble de règles. En gros, les règles du jeu sont en train de changer !

Ensuite il parle de présence. Il est intéressant de se poser la question suivante : « est-ce que je suis présent ? » Pour lui, être dans la présence c’est donner la spacialisation du temps.

Il explique que chaque masse est entourée de deux lumières, la lumière agitée, électromagnétique et la lumière réelle, qui englobe la lumière agitée. Il s’agit de la loi de non séparabilité.

Nous avons papoté ensemble, lors de la pause. Il est prêt à faire une émission en direct de Florence, via Skype. Trop chouette.

Petit arrêt physiologique. J’ai le cerveau qui fume et je le dis à voix haute, à une dame qui se lave les mains aux toilettes. Aussitôt, elle m’a dit que j’étais trop mentale (c’est la meilleure) et que je devais lâcher prise. Je la remercie d’un ton sec. Il est vrai que je viens de suivre le Forum Terre du Ciel et que le rythme était soutenu avec 80 intervenants en 4 jours. Ensuite elle ajoute cette phrase merveilleuse justifiant son jugement : « Vous savez je vois beaucoup de choses ». Moi aussi ! Je lui réponds tout aussi sèchement. C’est mon métier et je repars sans un mot, énervée et pas forcément fière de moi. D’habitude, je suis plutôt cool mais porter un jugement sur une situation qu’on ne connaît pas pour prendre le pouvoir sur quelqu’un, ce n’est pas dans mon état d’esprit… et je suis encore vexée de ne rien avoir vu pendant le remote viewing. Bref, je suis humaine !

Photo Collection particulière Philippe Guillemant

Photo Collection particulière Philippe Guillemant

Philippe Guillemant, vient clore le bal de cette journée, avant la toute dernière table ronde. Ingénieur physicien, il possède lui aussi de nombreux titres, diplômes et activités époustouflantes, dont le Cristal du CNRS. Il vient nous parler des « Voies du temps ».

Tiens, cela me rappelle mon sujet de philo au Bac : « Le temps est-il en nous ou hors de nous ? »

D’après le petit fascicule que nous a remis Orbs, Philippe Guillemant pense que :

«  Le bouleversement de notre conception du temps est susceptible d’amener naturellement les physiciens sur le chemin de la spiritualité. Le matérialisme réductionniste se révèle dépassé. Nous devons apprendre à construire notre futur avec notre conscience en faisant usage de ses deux fonctions essentielles : l’intention et orbs_congres 567l’attention, afin d’activer l’émetteur / récepteur qui nous relie, dans le temps présent, à notre véritable identité hors espace-temps ».

Joli !

Avec beaucoup d’humour Philippe Guillemant nous explique que la réalité n’existe pas, l’espace non plus d’ailleurs. De plus, la matière est faite de vide et l’espace est plein… à moins que ce ne soit la matière qui ne soit pas vide mais pleine. Je m’excuse par avance auprès de mes lecteurs, car j’avoue que j’ai fait des petits retours entre veille et sommeil. Je me suis peut-être emmêlé les pinceaux.

orbs_congres 562Mais il est sûr que j’étais réveillée lorsqu’il nous a dit que le temps est une dimension d’espace et qu’il existe déjà. On peut choisir d’aller dans le sens qu’on veut. Tout est déjà déployé, un peu comme un chemin. Il existe déjà mais nous décidons de le prendre dans un sens ou dans un autre.

Cela m’a renvoyé à plusieurs réflexions. Si la notion de conscience permet de construire le futur, il n’est donc pas totalement prédéterminé mais se construit progressivement. C’est donc la manière dont nous réagissons qui permet de changer le cours des choses, même si le orbs_congres 563chemin est dans l’ensemble déjà déployé.

Cela me fait penser aux livres de Kryeon, sulfurisé par les journalistes et estampillé secte, comme le fut le Reiki avant qu’il ne soit adopté par la majorité bien-pensante.

Il nous dit que c’est notre conscience à tous qui décide de notre futur, de l’autre côté du voile. Que c’est nous qui faisons tout. Bien sûr, il y a des subtilités sur lesquelles je ne m’étalerai pas ici. Je vous laisse le soin d’aller vous faire votre propre opinion sur le sujet !

orbs_congres 564D’après moi, sachant que je me creuse la tête depuis longtemps sur le sujet, et d’après mon expérience de Médium, il y a plusieurs futurs possibles, comme le menu qui présente plusieurs plats au restaurant. En fonction de notre état d’esprit du moment, de nos compréhensions des situations que nous traversons, de notre niveau vibratoire, nous actualisons une réalité puisque l’observateur crée sa réalité d’un point de vue quantique.

Je perçois parfois différentes réponses pour la personne qui me consulte.

orbs_congres 568Si le chemin est déjà déployé et que nous l’empruntons, se pourrait-il que ce chemin soit différent s’il est sur une autre vibration ? Ce qui voudrait dire que si nous faisons des prises de conscience, nous changeons de vibration, donc de chemin ? Donc nous serions les co-créateurs conscient de notre futur, en partenariat avec les propriétés de la matière et de l’espace… ou de L’Univers… mais qui est l’Univers ? La matière noire, la 2ème lumière qui englobe la 1ère ? La Nature, ? Dieu ? Nous en tant qu’observateur quantique ? Tout cela en même temps ?

J’ai pu constater que les gens ont des destins et qu’ils pouvaient le changer, avant 2012. Depuis, j’ai le sentiment que le choix est imposé. La vibration est en constante élévation. A moins de s’élever et de s’ajuster, je ne vois pas comment changer le cours des choses. Le travail énergétique sur son champ électromagnétique peut alors avoir une incidence importante sur le cours des évènements.

Autre réflexion personnelle, j’ai reçue dans l’émission Etincelles que j’anime, le mentaliste Pascal de Clermont. D’après lui, nous avons le choix de nous promener sur quelques pages d’un gros livre. Nous pouvons choisir d’explorer une partie du livre, ce qui nous donne cette impression de liberté mais le livre serait déjà écrit. Vous pourrez prochainement écouter le podcast de Pascal de Clermont sur mon sitewww.angelique.fr

Mais revenons à ce que nous dit Philippe Guillemant, qui ne souhaite absolument pas être récupéré par la mouvance New Age qui s’apparente parfois à la Cour des Miracles.

Aujourd’hui, les trois approches de la physique (ne me demandez pas lesquelles, elles seront sur le DVD de la conférence (je vous invite à le commander auprès d’Orbs directement), sont en train de dire la même chose :

« Le temps réel est le temps de la conscience ».

J’ai zappé un peu la suite mais j’ai noté les deux phrases suivantes qui m’ont emballée. J’espère qu’elles vous feront le même effet :

« Quand on a découvert qui on était, on a un signal très simple. C’est la Joie ! »

« Il faut développer la foi, l’intuition et le don de soi, c’est cela qui déclenche les synchronicités ».

Et le mot de la fin :

« Détachement, lâcher prise et confiance, sont les efforts à faire pour activer la foi, l’intuition et le don de soi ».

atelier_questions_reponsesEst venu ensuite le temps des questions réponses, avec tous les intervenants sur la scène. Il en est ressorti le chiffre 6, les 6 couleurs, les 6 chakras principaux, les 6 sons, les 6 univers, les 6 éléments de la conscience. Le DVD, sera certainement plus parlant sur la question.

A la fin de la table ronde ou de la ronde des chaises, les lumières se rallument. Je me prépare à partir et soudain un grand blond me hèle avec un grand sourire : « Salut Angélique ».

Il s’agit de Franck Agier de Baglis TV. Il m’a consacré un interview qui est sorti cette année : Commander l’interview d’Angélique sur Baglis TV

C’est la petite note sympathique qui finit agréablement la journée. Je file chargée des livres et articles de Philippe Guillemant, des revues d’Orbs. Je vais essayer d’approfondir ce monde mystérieux de la noétique.

Au terme de cette journée, mon objectif est rempli, ma tête aussi. J’ai pris contact avec des personnes hors du commun pour les inviter sur Etincelles,IDFM98. Ces chercheurs sont engagés dans leur passion et leur quête de vérité, en relation avec la quête de la réalité. Quel est le sens de la vie ? Comment donner un sens à sa vie. Il apparaitrait que nous sommes les cocréateurs de notre vie.

L’ambiance de cette journée était fluide, sympathique, chaleureuse et respectueuse. Ce que je sais c’est que j’ai encore beaucoup de choses à découvrir et à faire partager. Depuis que j’ai échappée à trois accidents de voiture, j’ai décidé de vous faire partager, ce que j’aurais gardé pour moi. Nous n’avons plus de temps à perdre pour nous prendre en charge et être heureux.

Je remercie infiniment Maxence Layet d’avoir eu la bonne idée de faire ce congrès.

Références : Manuel distribué par Orbs pour présenter les intervenants et leur conférence.

Photos : Piska Photographie

http://www.orbs.fr/evenements : pour commander le DVD du Congrès

http://www.angelique.fr





Mon Darshan avec Amma le 20 octobre 2014

20 10 2014

2014_10_20_amma_angelique_paris Voici cette journée, telle que je l’ai vécue, dans sa chronologie. Tout est juste. Levée à 5h 30 ce matin pour aller voir Amma. .. et 2h30 d’embouteillages plus tard, j’arrive 1 peu désappointée. On m’installe tout au fond de la salle. J’étais à peine assise qu’une des bénévoles me demande de la suivre. Elle décide de me placer en plein milieu, devant. Elle se tourne vers moi avec un sourire et me dit cette phrase merveilleuse :  » Voilà, c’est comme si vous étiez arrivée à 6 h du matin ».

J’assiste à la méditation d’ouverture à 10h du matin. C’est très fort. Je n’arrive pas à méditer à cause du bruit. Les adultes ont les yeux fermés et méditent avec ferveur. J’entends les enfants chouiner. Je me rends compte qu’il y en a vraiment beaucoup. C’est adorable mais je n’arrive pas à me concentrer.  Pourtant, mon corps commence imperceptiblement à vibrer et je ne m’en rends pas encore compte.

A l’entrée, on m’a distribué un ticket rose que je dois échanger lorsqu’on m’appellera. Les tickets roses sont en 5ème position. Je me 2014_10_20_ammadis que j’en ai pour la journée et peut-être même la soirée. Je suis fâchée contre les abrutis qui ont fermé l’A86 ce matin. Tant pis, je prends mon mal en patience. Je regarde les stands proposant des articles à acheter, sans grande conviction. Tout n’est pas à mon goût. Je sais que j’achèterai forcément quelque chose car Amma utilise les bénéfices de ses ventes pour ses bonnes oeuvres.En attendant, je m’assois. D’habitude, j’arrive toujours à croiser une connaissance, soit une cliente, soit une amie, soit des thérapeutes mais là, personne.

De temps en temps, je vais au stand d’échange des tickets, pleine d’espoir, sans succès. Je m’assois sur une chaise, puis sur une autre. Je coache une dame qui vient de Bretagne, pour la première fois et qui est un peu dépassée. J’essaye de téléphoner à mes copines mais tout le monde travaille. On est lundi.

L’Energie est en train de monter. Je me dis qu’il y a sûrement une bonne raison au fait que je sois coincée ici à attendre ce fameux ticket. Je me rends alors compte que je baigne dans l’Energie et qu’elle monte progressivement. C’est comme une casserole que l’on mettrai à tremper avant de mettre du produit vaisselle pour la laver ! Je vibre de plus en plus fort mais je ne m’en rends toujours pas compte.

Je regarde mes messages privés sur Facebook. Une cliente m’a envoyée un lien concernant un aspect astrologique. Je n’en crois pas mes yeux. C’est pile le jour du sextile entre Mars en Sagittaire et Vénus en Balance. Hallucinant ce sextile Vénus Mars aujourd’hui. .. L’amour et l’action sont en harmonie….juste le jour où je vais recevoir un câlin d’Amma. C’est l’équilibre parfait entre le Masculin et le Féminin. L’Amour est déjà en action. Je regarde plus attentivement et je remarque que Mercure est rétrograde, ce qui indique un passif karmique. Au passage, c’est lui qui régit les petits déplacements. Alors c’est donc à lui que l’on doit le bel embouteillage de ce matin.

Les aspects planétaires indiquent une transformation profonde qui permet de tourner la page sur le passé, de se repositionner sur une énergie d’action, le tout dans l’énergie de l’Amour. En gros, je liquide un karma de l’adolescence. Bref, c’est une vraie bénédiction d’être là aujourd’hui. Le nettoyage est donc profond avec une élévation de la fréquence vibratoire à un autre niveau de conscience.

Du coup, je publie un petit post sur Facebook à ce sujet : « Importance de cet événement, particulièrement lorsqu’on sait qu’il y a un sextile (bon aspect) entre Vénus et Mars. L’impact est exponentiel. Mars est un détonateur en Astrologie. Tout ce qui n’est pas juste va devoir s’ aligner sur l’énergie d’Amour dans les prochaines semaines. Attendez – vous à de profonds changements …. pour un meilleur équilibre et une plus grande harmonie. »

Le tout est bien sûr amplifié par le passage de la comète, non loin de Mars. Woaow ….Et je mets le lien correspondant http://earthsky.org/space/comet-c2013-a1-siding-spring-mars-encounter-october-19-2014

Je commence à être saturée d’Energie. Je me rends enfin compte que tout mon corps vibre et pétille. J’en ai même la tête qui tourne.

C’est l’heure du repas, j’avance dans la salle de restaurant, je passe devant 1 couple en train de discuter. La femme me regarde droit dans les yeux en souriant, j’ai même cru que je la connaissais …. Je repasse devant eux après le déjeuner et ils m’interpellent. Ils me proposent de faire une ronde en nous donnant la main. Sans discuter, je leur donne mes mains. Ils se mettent à méditer. Je sens des vagues d’énergie dans tout le corps. Ensuite ils m’expliquent que j’avais une charge d’énergie trop forte et qu’ils l’ont ajustée (tu m’étonnes, l’énergie d’Amma est très puissante, je suis en plein calibrage). Ils me disent que d’habitude les 3 personnes fusionnent énergétiquement mais que là, il y avait 3 individualités, que je suis dans l’énergie du coeur et que c’est très fort. Je leur ai expliqué que j’essaye de respecter le libre arbitre des autres et que je leur laisse la place. Ils ont acquiescé. On s’est salué respectivement. … .

C’est cette petite anecdote que je poste sur Facebook. Je commence à recevoir des messages d’encouragement : J’aimerais être présente !! ….. J adore! …… Heureuse pour toi!!!!

Je poste :  « Et j’attends toujours qu’on m’échange mon ticket rose pour mon Darshan. Finalement, c’est plus le chemin que le résultat qui compte. »

« Quel barouf ici ! J’ai un ticket d’échange. Ce n’est même pas sûr que je reçoive le Darshan. Les conditions sont plus drastiques qu’avant. On ne peut même plus toucher la main d’Amma quand elle arrive. »

Les commentaires Facebook vont bon train : Tu es au bon endroit , à la bonne place , au bon moment. Confiance. Ravie pour toi ! … Lâche prise et reçois!…

On se croirait dans le film « Mange, prie et aime! »

Soudain j’avise une dame dans la file d’attente qui mène aux tickets d’échanges. Elle tient un ticket rose. Tiens, c’est mon tour et je n’avais rien entendu. Je soupire de soulagement et me précipite la rejoindre, je vais peut-être passer avant ce soir. Au bout de la file, je reçois le fameux ticket définitif pour l’embrassade spirituelle avec Amma.  Il est tout petit et comporte un somptueux et incompréhensible TZZ. Mais c’est le plus beau ticket du monde pour moi. Je n’en voudrais pas un autre.

J’avance alors dans la 2ème file et sympathise avec Patrick, thérapeute à mi-temps, fournisseur de gaz l’autre partie du temps. Il décode les mémoires du passé. Tiens, cela me rappelle furieusement la lecture des dossiers Akashiques ce dont il me parle. A creuser.

Viens enfin l’avancée assise sur les chaises. On s’assoit en avançant de chaises en chaises, dès qu’une place se libère. C’est long mais il ne faut pas perdre son temps. J’ai la bouche sèche. Mon coeur se met à battre à tout rompre. J’ai les tempes qui bourdonnent. Le bruit, pardon, la musique est forte. Ce sont des musiciens qui se donnent à fond devant la scène. Au loin j’aperçois une masse grouillante de personnes autour d’Amma. Celle-ci n’est visible que sur l’écran, sous l’objectif du caméraman. L’effervescence est à son comble. Amma est aussi fraîche qu’une jeune fille. Tiens, elle a un peu mincie depuis la dernière fois que je l’ai vue, il y a déjà 2 ans.

Enfin, dernière étape, je pose mon sac devant un garde bénévole. Je monte les marches de l’estrade et continue l’avancée de chaises en chaises. Patrick est assis derrière moi. Il a l’air tout aussi étourdi que moi.  Je me prépare, je sais que tout va aller très vite, trop vite. J’appréhende et je n’ai qu’une envie, c’est d’être dans les bras d’Amma, de retrouver son parfum délicieux.C’est à moi, le temps 2014_10_20_amma_calins’arrête, je prend mon inspiration et me mets à genoux devant les pieds de la Mère Divine.

Ça y est, je suis passée dans les bras d’Amma. Encore une fois elle m’a écrasée le visage dans ses rondeurs moelleuses. Mon nez était enfoui dans les voiles blancs de son costume indien. J’ai respiré à pleines narines son parfum d’huiles essentielles de roses. J’en étais toute chavirée. Elle m’a murmuré 5 ou 6 fois « ma chérie »  en roulant les r au creux de mon oreille … et mon crâne s’ est ouvert largement. J’avais la tête en chou fleur. Puis Amma m’a remise une pétale de rose et un bonbon. Des bras m’ont tirés, agrippée, soutenue en arrière et je suis allée reprendre mes esprits un peu plus loin.

Je suis complètement sonnée mais si sereine. Après la tempête, le calme est revenu. Je reprends doucement conscience du monde extérieur.  Après une petit crêpe au chocolat, j’ai le coeur aussi immense que l’océan. Il est passé à l’octave supérieure. Je nage dans le bonheur. C’est si long pour le darshan, si court pendant mais tellement intense.

En remerciements, je tourne autour des différents stands. J’opte pour le parfum d’Amma ainsi que des foulards indiens, tous de soie colorées. Je repars en flottant avec mon butin. Je fonce dans les vestiaires, récupérer mes tennis et ma veste. Je sors. Respirer l’air frais me fais du bien. Je croise au passage Patrick qui me saute au cou comme si nous nous étions toujours connu.

Je reviens progressivement à la ville, retrouve ma voiture et m’engage sur l’autoroute du retour. Il fait beau. La pluie attendue n’est pas là, les couleurs de l’automne ont pris d’assaut les arbres. La lumière éclaire le paysage des pâles reflets du soleil. C’était une belle journée. Je suis heureuse, follement heureuse comme si j’étais amoureuse. Cette belle énergie s’est ancrée dans mon âme.

C’est toujours intéressant de partager. Chacun peut vivre ce genre d’expérience. A vous de le vouloir et de pratiquer, pratiquer et encore pratiquer. Il n’y a pas de mystère. Et pour ceux qui vivent déjà ce genre d’expérience, c’est toujours sympa de savoir qu’ils ne sont pas tout seuls à les traverser. … et oui Gaston (en réponse à un commentaire sur Facebook), Amma va même plus loin que l’Energétique. Elle te relie à toi, à ton âme, à l’Univers, à la Mère Universelle. C’est le Dieu féminin. C’est tellement puissant qu’elle dose selon chacun, ce qu’il peut recevoir. J’ai un profond respect pour cette chance unique et magnifique d’avancer sur le chemin.

Je me suis rappelée la phrase de Peggy Phoenix Dubro, fondatrice de l’EMF Balancing Technique : « L’énergie féminine sacrée cherche son chemin »…. et je me dit qu’en ces temps troublés, en serez – vous le réceptacle ?

http://www.angelique.fr





Ouverture planétaire et nouveau chapitre de Vie

9 10 2014

Quoiqu’il arrive, peut importe l’intensité de ce que vous vivez, des chagrins aigües qui vous minent, des regrets qui vous rongent, des incompréhensions de vos situations, de l’absence d’un être cher, de la souffrance physique, des blocages temporaires, sachez que vous êtes très aimé de l’autre côté du voile. Même dans les pires moments, c’est là où vous êtes le plus entouré.

Amenez le calme dans votre esprit, acceptez de vivre le moment présent et laissez les signes baliser votre route et vous montrer le chemin. Dans le fond de votre coeur vous « savez » ce qui est bien pour vous. Il faut parfois en passer par la pour trouver le fil d’Ariane, vers la lumière.

L’ouverture se profile maintenant, sachez rebondir sur les occasions qui viennent se présenter à vous. L’heure est au choix : agir ou subir.

Je vous mets tous dans mes prières, pendant les prières de guérison à l’Eglise St Nicolas des Champs. Pensez bien à vos souhaits, dans votre coeur et si c’est juste, cela se réalisera, sinon, une autre voie s’ouvre et demandez laquelle.

Belle journée mes petits Anges<3








%d blogueurs aiment cette page :